yannick dacheville à la plage avec sa femme

La période idéale pour faire de la voile selon Yannick Dacheville

La pratique de la voile avec ou sans équipage permet de découvrir de somptueux paysages et de naviguer au gré de ses envies le long des côtes baignées par des eaux turquoises. Pour Yannick Dacheville il n’existe pas de période fixe pour faire de la voile, car celle-ci varie en fonction de l’endroit où l’on se trouve, mais aussi selon ses critères. Cependant la haute saison et la saison intermédiaire sont les plus prisées par les adeptes. Le périple se déroule dans différents types d’embarcations telles que le catamaran. C’est la flotte idéale pour l’initiation et le perfectionnement. Très répandu et relativement stable, il permet d’accéder facilement à de bonnes sensations de vitesse. Il existe également d’autres types de bateaux comme le dériveur solitaire, le dériveur double, le bateau collectif et le voilier habitable.

La période idéale pour faire de la voile en méditerranée selon Yannick Dacheville

La méditerranée s’étend sur plusieurs continents entre l’Afrique, l’Europe et l’Asie. Berceau culturel de l’Antiquité, cette vaste étendue d’eau compte parmi les mers les plus prisées par les plaisanciers à la recherche de régions maritimes ensoleillées. La Crète, la Sardaigne, la Côte d’Azur, il y a tant de destination à découvrir. La haute saison se situe entre mai et septembre. En cette période, les familles américaines et européennes affluent, précisément en août. Cela crée un fameux mélange culturel de passagers. Le mois de septembre est marqué d’une activité intense sur la méditerranée occidentale. Yannick Dacheville (découvrez son parcours ici) pense que c’est l’occasion parfaite pour profiter d’une affluence moindre tout en continuant à profiter des températures élevées. La basse saison se déroule d’octobre en avril. Elle est marquée par le début du printemps où l’affluence est moins importante dans les ports. Les tarifs sont plus compétitifs. Le temps est doux et clément bien que de fines pluies surviennent en mars et novembre.

La bonne saison pour faire de la voile en Europe du Nord

Un périple en voilier en Europe du Nord est une bonne occasion qui permet de suivre les traces laissées par les légendaires vikings. Les lieux riches en histoire comme Oslo, Stockholm ou Copenhague sont à visiter. Les paysages impressionnants formés par les fjords, d’anciennes vallées glaciaires font la flore et la faune sont réputées très riches. La meilleur période pour des voyages dans cette région reste la saison estivale qui s’étend de juin à aout. Le climat est propice aux visites touristiques, le ciel est généralement ensoleillé et les températures sont douces, ce qui permet de profiter de la majorité des attractions durant les différentes excursions. La période qui s’étend entre mai et septembre marque la basse saison. A cette occasion les enfants sont de retour de l’école et les ports sont peu fréquentés. Les conditions météorologiques sont clémentes et le feuillage est très beau à l’automne et à la fin du printemps. Les tarifs sont généralement très faibles et l’observation des aurores boréales est
au rendez-vous, indique Yannick Dacheville sur son blog Voldenfarm.

Le moment opportun pour faire de la voile aux Caraïbes

Cette destination est influencée par trois principales saisons. D’octobre à fin mai, les conditions météorologiques sont assez clémentes dans cette partie du globe, car c’est en cette période de l’année que l’ensoleillement est le plus fort, les températures très agréables et la pluviométrie la plus faible. Elle marque le début des vacances scolaires, une occasion idéale pour s’aventurer avec ses enfants. Plusieurs activités leur sont destinés mêmes sur les itinéraires habituels peu fréquentés par des tous petits. Les alizés soufflent fréquemment d’est en ouest, ce qui rend le climat tout à fait agréable. C’est la haute saison pour le tourisme.

Entre juin et mi-aout, la saison pluvieuse s’installe. Les pluies sont régulières mais leur importance varie en fonction du relief des îles et de leurs orientations. Cette période offre aussi un brin de chaleur. Les tarifs de location de bateau sont plus attractifs qu’en saison estivale.

De mi-août à octobre est un moment déplaisant où la météo est la moins favorable. Il fait particulièrement chaud, humide et les vents sont forts. Les risques cycloniques sont élevés et sont à leur niveau le plus important de l’année. Les voiliers naviguent peu, car ils sont pour la plus part en préparation pour la saison prochaine.

Pour Yannick Dacheville, la bonne période pour faire de la voile aux Caraïbes s’étend entre octobre et mi-aout.

La période parfaite pour faire de la voile en Arctique

Entre les nuits polaires, le soleil de minuit et les aurores boréales, faire de la voile en Arctique offre aux plaisanciers le privilège de profiter de la magie du Grand Nord et d’observer des phénomènes naturels exceptionnels. Un périple dans cette partie du monde permet également d’approcher les animaux polaires, de découvrir une culture dictée par le froid, les paysages grandioses des fjords. Cette odyssée est une véritable immersion nordique. Elle permet de faire la tournée des villes côtières bordant l’océan Arctique et des capitales scandinaves. Entre villes pittoresques et contrées sauvages, les navigateurs découvrent au fil du voyage des lieux enchanteurs hors des sentiers battus. Facile d’accès, l’Arctique est une région très convoitée entre juin et aout, marquant la haute saison touristique. En cette période, les températures sont plus douces et peuvent atteindre 15°C par endroits. De nombreux bateaux sont présents dans les ports. La basse saison se déroule entre mai et septembre.

Qui est Yannick Dacheville ?

La meilleure saison pour faire de la voile en Amérique du Sud

L’Amérique du Sud est un vaste territoire bordée à l’ouest par l’océan Pacifique et par l’océan Atlantique à l’est. C’est une région ou les langues latines comme le portugais et l’espagnol sont les plus courantes. Un voyage en voilier dans cette terre est très riche, car cette destination recèle des trésors de cultures, des lieux fascinants et des paysages aussi impressionnants les uns que les autres. Terre du tango et de la samba, ce sous-continent est une étape qui permet de savourer l’expérience du monde perdu. Son allégresse et sa vivacité culturelle sont aprréciées par Yannick Dacheville. Faire de la voile en cette zone permet de découvrir des beautés naturelles telles que des plages de sable blanc aux eaux cristallines ainsi que des sanctuaires écologiques sortis tout droit d’un roman d’aventures. La meilleure période pour effectuer ce périple s’étend de novembre à mars. C’est une occasion pour choisir entre une vaste sélection d’itinéraires. Le climat change rapidement selon le lieu où l’on se trouve.