Yannick Dacheville aventure en voilier

Aventure en voilier : Yannick Dacheville liste ce qu’il faut emmener

La préparation d’un voyage en voilier commence par la question : combien de jours dure-t-il et qu’est ce qu’on doit emmener à part les maillots et crèmes solaires ? La veille, on est en plein préparatifs et on a toujours peur d’oublier quelque chose.

Lorsqu’on voyage, la veille du départ est toujours stressant, on se demande ce qu’on aurait pu oublier, on refait plusieurs fois les bagages, on revérifie les matériels ou le ravitaillement. Il est préférable de dresser par ordre de priorité la liste de ce qu’il faut emmener quelques jours avant, conseille Yannick Dacheville, le risque d’oubli est moindre si on prend cette précaution et on évite par la même occasion la fatigue avant le voyage.

Les tenues

Les vêtements font parties des priorités dans la liste. S’ils ne sont pas bien pensés et bien préparés, ils risquent d’être encombrants. Il se pourrait aussi qu’on ne soit pas bien équipé une fois en mer. Voici donc ceux qui sont indispensables :

– Des chaussures de pont, des bottes de navigation
– Une veste à tissu imperméable
– Un short
– Un pull
– Un pantalon de pont en toile ou style jogging qui vous mettra à l’aise et d’autres qui vous conviendront pendant le voyage
– Un maillot de bain et une tenue de pluie, idéalement des salopettes
– Une paire de lunettes polarisées
– Une casquette, un chapeau
– Un sac en plastique pour protéger les effets vestimentaires

Les matériels pour la sécurité

Le premier qu’on doit mettre dans la cantine est le gilet autogonflant avec son recharge de gaz, son port est de rigueur et il est facile à emmener, léger il ne gênera pas. Il y en a pour toutes les bourses sur le marché, Yannick Dacheville en parle dans un autre article. Il ne faut pas oublier le long élastique double pour vous accrocher à la ligne de vie quand vous êtes encore dans le cockpit même la nuit, en n’omettant pas de le capeler, c’est très important. Votre appareil pour maintenir la communication même si vous êtes occupé à la barre, qui habituellement doit être à l’intérieur lors du mouillage, est très utile quand vous entrez dans les ports. Il vous permettra de communiquer avec votre équipage. Il faut bien respecter les règles et les protocoles d’utilisations des communications radiotéléphoniques. L’apprentissage de la manipulation de votre appareil à propos des messages de détresse et de sécurité est vivement conseillé.

A emporter absolument aussi : les appareils de mesures comme le compas à pointe sèche qui est plus facile et rapide à utiliser, les instruments de sécurité pour se faire repérer la nuit en cas de détresse.

Le guide d’informations sur la météo

Les brochures de guides de croisières sont les compagnons inséparables des navigateurs. Plusieurs éditions sont à votre disposition selon votre direction.

Couteau à lame bien aiguisée pour les petits dépannages sur le bateau et autres bricolages. Pour la préparation culinaire, vous aurez besoin d’un couteau de cuisine bien acéré.

Les gants pour maintenir les mains au sec en cas de blessures sont nécessaires, ils doivent être bien épais pour manier la chaine et l’ancre. Une lampe de préférence frontale, une petite torche et des chargeurs solaires sont indispensables.

Les drapeaux des pays qu’on aimerait visiter

Les bateaux qui font un passage dans un pays doit arborer le drapeau de celui-ci, cela fait partie des bonnes règles de la navigation.

Les éclairages dans le cockpit se font souvent par des spots halogènes ou par des lampes à Led selon les préférences, mais il faut toujours prendre ceux qui ne sont pas encombrants, conseille Yannick Dacheville (voir son profil).

Les pinces à linges sont souvent oubliées, pourtant elles rendent la vie quotidienne aisée, car les vêtements ont besoins d’être lavés tous les jours à cause du sel marin. Il vaut mieux les prendre en inox si possible.

Les provisions alimentaires et conserves

Le choix des fruits et légumes qu’on doit emmener dépend de la durée du voyage et de la distance d’une escale à l’autre. Yannick Dacheville suggère de prendre les fruits encore verts pour qu’ils prennent le temps de mûrir, bien lavés et essuyés. Ils sont suspendus dans des filets dans un endroit à l’ombre où il y a un courant d’air. Les légumes sont aussi périssables que les fruits. Il faut qu’ils soient propres et secs avant de les suspendre dans les filets au même endroit que les fruits. Des boites en plastique pour ranger les légumes secs ainsi que les pâtes et les farines afin d’éviter les petites bestioles, les aliments en boite.

La boite à pharmacie et son contenu

Les malaises à bord d’un voilier ne sont pas à écarter, même pour les habitués, rapporte Yannick Dacheville sur Voldenfarm. Il est donc préférable d’emmener tout ce qui est nécessaire pour atténuer ou prévenir ces désagréments. L’anti-mal de mer évite le dégout à la navigation pour les novices, mêmes les experts de voilier peut être pris par ce malaise. La prise de certains médicaments entraine de la somnolence qui n’est pas trop indiqué pour ceux qui tiennent la barre. D’autres solutions sont proposées : bracelets d’accu pression, patch ou encore comprimés homéopathique. Ils sont visibles en pharmacie et parapharmacie avec les indications et conseils nécessaires. Le mieux est toutefois de consulter un médecin avant de partir, car certains médicaments ne sont délivrés que sur ordonnance. Il faut aussi prévoir les anti-inflammatoires pour les petites blessures et les antalgiques, les maux de tête arrivent facilement avec le soleil, car le temps est changeant sur les voiliers. Les anti-moustiques sont toujours présent dans la liste avec les crèmes solaires et autres produits de soin quotidien comme la mousse à raser, pâte dentifrice, savon de toilette, le sparadrap pour les petits bobos, la paire de ciseaux, le coupe ongle et les flacons de désinfectants.

Les loisirs sur les voiliers

A propos de Yannick Dacheville ici

Les matériels pour passer un bon moment sont importants : les gants de plongée pour se protéger des coraux, les matériels de pèche, porte canne et canne de traine. Les masques, tubas et palmes sont des matériels personnels, il faut s’abstenir de les louer pour éviter l’inconfort pour que vous profitiez à fond de l’aventure.